Des solutions naturelles pour mieux vivre la ménopause

menopausebaatoukeurgui

Définition de la ménopause

Chez la femme âgée de 45 à 55 ans, la ménopause est un processus physiologique qui se caractérise par une diminution progressive de la fréquence du cycle menstruel menant jusqu’à l’arrêt des règles.  L’arrêt de l’ovulation est lié à l’épuisement des follicules ovariens responsables de la libération des ovocytes dans les trompes utérines.  La fin de la sécrétion d’oestrogènes entraîne ainsi l’arrêt des cycles menstruels.   De nombreux symptômes accompagnent les différentes étapes de la ménopause : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, troubles urinaires, perte osseuse, troubles du sommeil, baisse de la libido, prise de poids, douleurs mammaires.

Plantes recommandées contre les symptômes de la ménopause

Actée à grappes noires

Cette plante originaire d’Amérique du Nord, également appelée « racine de squaw », est traditionnellement utilisée pour traiter différents symptômes de la ménopause : bouffées de chaleur, sudation excessive, troubles du sommeil, anxiété, etc. Le rhizome et les racines de l’actée sont disponibles sous forme de teinture-mère, d’EPS, ou en décoction.

Alchémille

Les feuilles de cette plante qui se rencontre fréquemment dans les prés humides possèdent des propriétés similaires à celles de la progestérone. En phytothérapie, l’alchémille est disponible sous forme de teinture-mère et d’EPS, et s’utilise pour soulager certains symptômes liés à la ménopause : comme les règles irrégulières et douloureuses.

Gattilier

Egalement appelé “arbre au poivre”, le gattilier est un arbuste originaire du bassin méditerranéen, dont les fleurs et les fruits consommés par voie interne ont une action proche de celle de la progestérone. Disponible sous forme de teinture-mère ou d’EPS , le gattilier est notamment recommandé pour traiter les désordres du cycle menstruel (règles irrégulières) et les douleurs mammaires pouvant survenir lors de la ménopause.

Houblon

Cette plante grimpante, commune en Europe, est un puissant phyto-oestrogène, dont la prise est traditionnellement préconisée pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause. Son usage est également reconnu dans le traitement des troubles du sommeil pouvant survenir durant cette période.  Les fleurs femelles (cônes de houblon) extraites de la plante peuvent être employés sous forme d’EPS ou de teinture-mère.

Mélilot

Egalement appelé “trèfle jaune”, le mélilot est une plante commune des prés et prairies d’Europe, dont les fleurs possèdent des propriétés diurétiques et anti-oedémateuses (facilitent la résorption d’oedème).  La prise de mélilot, sous forme d’EPS ou en teinture-mère, est reconnue pour soulager les jambes lourdes, un symptôme fréquent en période de ménopause.

Olivier

La prise d’Olivier sous forme d’EPS est reconnue pour favoriser l’élimination rénale de l’eau en cas de rétention d’eau légère, un des symptômes communs de la ménopause.

Sauge officinale

Les feuilles et les fleurs de cette plante vivace aromatique sont utilisées pour leur action antisudorale afin de soulager les bouffées de chaleur, dans le cadre du traitement symptomatique de la ménopause. La sauge officinale peut être administrée sous forme d’EPS ou de teinture-mère.

Vigne rouge

Les feuilles de cette plante à tige grimpante qui est cultivée dans de nombreuses régions d’Europe sont utilisées en phytothérapie pour leur action anti-inflammatoire et anti-oedémateuse. La plante s’utilise sous forme d’EPS ou de teinture-mère et est notamment préconisée pour soulager les troubles de la circulation veineuse, comme les jambes lourdes.

Leave a Reply